Les médiateurs de la caf
 
Par décret, 2015-1607 daté 07 décembre 2015, très peu connu, le Gouvernement Français étendait le droit de la consommation aux Caisses d'Allocations Familiales via le Code de la Sécurité Sociale. Cette information vous semblera sans importance, et pourtant il est nécessaire de la connaitre. Car les CAF c'est l'univers des excès de pouvoir au sens du droit administratif. Un jour on vous donne des allocations, puis un autre jour on vous les retire au prétexte que" à compter du 01/06/2020 nous avons étudié vos droits, ils changent..." cette phrase est en soi un mensonge. Les droits ne changent pas par la volonté de la caisse. L'allocataire doit se préparer à affronter des individus dépourvus de scrupules, usant de la plus grande mauvaise foi ignorant la maitrise du français la plupart du temps, abusant de la technique de l'enfermement psychologique employée par les divinateurs, voyants et autres escrocs de la suggestion.
Avec les caf il est inutile de répondre avec candeur "vous me coupez mes droits de quoi vais-je vivre?". Les employés des caisses se moquent de vos droits avec bonne conscience. Lorsque vous affrontez les CAF vous devez vous préparer à plusieurs éventualités, notamment vous devez prouver votre bonne foi en sachant utiliser les ressources de la médiation. Notamment lorsque vous écrivez au Président du Conseil Départemental pour un recours contre une décision, ou déposer une réclamation.
 
La mauvaise foi des caisses est telle qu'elles manquent à leur devoir légal de vous informer de l'existence du Médiateur. Comment faire?
 
Vous avez un moyen. Vous adresser par internet à l'UDAF (Union Départementale des Associations Familiales) et demander l'adresse email du médiateur de votre caf. Dans chaque courrier de la CAF vous devez avoir l'indication de l'adresse du médiateur, mais cette adresse est omise VOLONTAIREMENT, alors qu'il s'agit d'une obligation légale. L'excès de pouvoir des CAF commence là, en taisant une information qui vous est nécessaire et utile.
 
Pourquoi vous adresser au médiateur? Il en existe qui font leur travail. Mais surtout dans votre lettre de recours, ou de réclamation, il est utile, autant que nécessaire de mentionner que préalablement vous avez informé le médiateur de la caisse de votre situation. Cela permet de prendre en défaut la CAF et de justifier de sa mauvaise foi à votre égard. C'est aussi utile car vous serez contraint après l'envoi de votre réclamation de solliciter le juge civil de votre tribunal d'instance, sur requête, pour obtenir contre la caisse une injonction de Faire. Une procédure gratuite elle aussi très peu connue vous permettant d'obtenir un résultat si vous mentionnez au juge, dans votre requête, avoir contacté le médiateur.
 
 
 
LES SENIORS ET LES CAF
Les seniors rencontrent des problèmes récurrents avec les caf, en ignorant l'existence de "médiateurs administratifs des caf". Ce ne sont pas de vrais médiateurs, mais les connaitre s'avère utile. Les adresses internet des CAF ne les mentionnent pas. Pour les découvrir vous devez passer par l'UDAF de votre département. Faites une requête Google UDAF (union départementale associations familiales) + le numéro de votre département.
A cette adresse contactez l'Udaf et demandez l'adresse email du "médiateur de votre CAF". Pour plus d'information adressez un émail à Appeca@gmail.com et exposez votre problème
 
ADHESION SPECIALE SENIOR au 01/09/2019
Les seniors ont des problèmes spécifiques, pour cette raison Appeca introduisait un tarif spécial de sa grille tarifaire au prix de 30 euros l'année, lors de son soutien au Belarus. Pour adhérer recopiez le texte ci dessous par copier coller en le complétant et envoyez à appeca@gmail.com vous recevrez pour votre réglement annuel, les données rib du compte pour un virement.
 
pour une personne physique SENIOR seul
Je soussigné.....
demeurant à .........
Après avoir pris connaissance des informations du syndicat Appeca, à son adresse internet http://www.appeca.info, notamment sa proposition relative aux frais de la médiation réclamés au professionnel, demande mon adhésion SENIOR à compter du ....
Je m'engage à profiter de sa proposition économique de frais, ainsi qu'à me conformer aux objectifs syndicaux au cours de cette période d'une année, et je règle la somme de 3euros, qui me sera réclamée par envoi d'un bouton en boite aux lettres par email, pour l'année courante.
A...... le.....
 
 
Cotisation Individuelle