passage d'un système à l'autre
Depuis une semaine les pages d'Appeca attirent une attention soutenue, se traduisant par une hausse régulière du trafic de consultation. Les révélations dérangent notamment celles et ceux endormis dans un douillet confort. Cette fois il convient de dépoussiérer de très vieilles habitudes prises depuis 19 siècles et demi environ. C'est dire que cela équivaut à un 13ième travail d'Hercule. Car les habitudes ne se changent pas par l'information.
De quoi s'agit-il? Du passage d'un repère de travail à un autre.
Depuis au moins 10 siècles, sous l'impulsion du pouvoir religieux, et politique, le repère de travail des astrologues se confinait au géocentrisme. Cette impulsion se retrouve avec l'influence de Tycho Brahé, astronome ayant les faveurs de Rome et du Pape. Mais déjà dès l'époque de Pierre Gassendi et de Galilée au 17ème cette conception était remise en cause. Par les travaux d'autres astronomes conduits à se renier sur leur lit de mort, tel Copernic afin d'obtenir les saints viatiques pour aller ad patres.
 
Le début du XXIème siècle ne dérogeait pas jusqu'au 11 juillet 2006. En effet, le Premier Ministre Dominique de Villepin publiait ce jour là,  au Journal Officiel, le décret Socle Commun des Connaissances officialisant les théories de Kepler et d'Einstein. L'héliocentrisme des lois de Kepler et la Relativité d'Einstein. Ce décret passé inaperçu modifie le repère de travail des astrologues. Fini la carte géocentrique, place à la carte héliocenrique. La maison Aureas de Francis Santony était approchée afin de mise à jour de ses programmes informatiques. Auréas commençaient ses travaux lequels ne sont pas encore achevés. Ce qui explique que ses éphémérides sont inadaptées au système actuel, sans fâcher Francis Santony ni le critiquer. Il existe pourtant d'excellents softs d'astronomie permettant de s'adapter au nouveau mode de représentation planétaire, notamment la prise en compte des distances en Unités Astronomiques. Par blocs de 150 millions de kms.
Ce passage forcé constitue aussi la chance pour les nouveaux astrologues de faire des propositions nouvelles adaptées aux besoins. Il faudra certainement encore un bon siècle avant que soient prises de nouvelles habitudes de travail. Il faut y voir la chance pour l'astrologie de se régénérer afin de proposer de l'irrationnel de bonne facture. Du moins il faut le souhaiter. En attendant le Médiateur sanctionne, les cartes et les positions planétaires géocentriques, en qualité de faux et de tromperies intentionnelles. aux astrologues de s'adapter!
 
les 2 systèmes de repères astronomiques
 
APPECA 27/10/2019
 
abonnez-vous pour recevoir directement dans votre email et lire les prochains astroguides