oracle et vérifications pratiques
 
Le médiateur en divination doit s'équiper afin de vérifier le caractère irrationnel des oracles. Notamment en astrologie et en tarot.
 
L'article publié à cette adresse relatif aux mirages des interactions suscitait une quinzaine de réactions, au nombre desquelles figurait un oracle sur le coronavirus chinois en passe de dépasser, par son ampleur, celui du Sras il y a plusieurs années.
 
Oracle dont voici le texte :
Les concentrations planétaires ou Doriphories sont l'une des clés de La Mondiale, en Astrologie. Ainsi la grande doriphorie du 26 décembre 2019 (Nous, nous donnons des dates !) doublée d'une éclipse excite le cycle Saturne-Pluton (Chine, Asie, Inde ...). La pandémie qui va venir (l'une de ses formes extérieures) nous inclinera peut-être à ne pas oublier ce savoir essentiel. Il est d'ailleurs dommage qu'aucun astrologue de l'hexagone n'ai voulu se pencher sérieusement sur cet évènement céleste ! Nous renouvelons donc notre prédiction de fin 2019. Attention ! cette doriphorie est porteuse de multiples dangers et de grands bouleversements, dont la pandémie qui vient n'est que l'un de ses signes extérieurs les plus visibles sur l'instant.
 
 
Ainsi que vous le lisez l'auteur de cet oracle, dont nous tairons le nom par obligation de discrétion légale, relie un fait terrestre à deux évènements planétaires. Une éclipse entre la lune et la Terre, et un moment astronomique relatif à la position de 2 planètes sur le même degré de leurs orbites. En qualifiant ce moment d'alignement. La définition d'un alignement doit obligatoirement comprendre la terre dans la ligne soleil+planètes à même degré. Donc l'éclipse ou la nouvelle lune "n'excite rien" sur le moment angulaire Saturne Pluton faute de relation, y compris avec le Soleil.
 
Les positions planétaires exactes posent problème :
2019-12-26  00:00        
 
 
0        2019-12-26  00:00        
position apparente du soleil
274° 10' 04''        
 
Mercure
longitude       latitude        distance        vitesse km/s
245° 50' 28''        -2° 05' 22''        0.4641629        39.12211        
 
Vénus
longitude       latitude        distance        vitesse km/s
354° 49' 42''        -3° 21' 44''        0.7268756        34.84944        
 
Terre
longitude       latitude        distance        vitesse km/s
93° 51' 39''        -0° 00' 00''        0.9835039        30.29372        
 
Lune
93° 52' 08''        0° 00' 06''        0.9809462        29.27211        
 
mars
211° 15' 28''        0° 35' 09''        1.5963642        23.00439        
 
jupiter
275° 33' 34''        0° 06' 59''        5.2297745        12.99743        
 
Saturne
292° 19' 58''        0° 03' 53''        10.0349389        9.17791        
 
Uranus
35° 15' 18''        -0° 29' 04''        19.8193469        6.57675        
 
Neptune
347° 57' 33''        -1° 02' 19''        29.9330331        5.46718        
 
Pluton
292° 43' 20''        -0° 39' 45''        33.9464834        5.47828        
 
distance en UA du soleil  1UA= unité astronomique (150 millions de km)
vitesse en km/seconde
 
source Moshier. Vous pouvez vérifier aussi avec www.imcce.fr de l'Observatoire de Paris.
 
Car à l'exception d'un moment angulaire entre saturne et pluton il n'existe pas d'alignement entre la relation Soleil Terre et Saturne et Pluton. Prenez la position apparente du soleil à 274 de longitude, retranchez les 93 de longitude terrestre et vous obtenez 181°. Faites de même avec saturne ou pluton vous obtenez 18°. Autant on comprend la nouvelle lune du 26/12 lorsque celle-ci s'interpose avec le Soleil, autant on ne peut dire que 18° de différence constitue un alignement. Car si vous tracez une ligne de saturne à la terre ou au soleil, elle ne sera jamais droite. Or  la définition d'une ligne droite depuis l'antiquité, est de rassembler les mêmes points. 274 et 292 ne figurent pas sur la même ligne.
 
la figuration abuse l'oeil, il est nécessaire de relever les positions planétaires exactes pour s'en rendre compte
 
 
Le 26/12 deux éclipses se produisaient. Celle de la nouvelle lune, et l'autre appartenant à un Saros. C'est en général le cas. qu'elle soit solaire ou lunaire. Chaque nouvelle lune constitue de fait une éclipse. Nous avons bien deux évènements clairement distincts l'un de l'autre.
 
la nouvelle lune datée 26/12/2019 LORSQUE LA LUNE S'INTERPOSE
 
CARTE DE L'ECLIPSE DATEE 26/12
pourquoi la russie, l'afrique et l'arabie ne développent pas de coronavirus?
L'oracle du coronavirus chinois ne comporte pas de caractère irrationnel car l'astrologie propose de faux éléments d'appéciation au sens de l'article L.121-2 consommation, à caractère trompeur. C'est la dérive donnée depuis le 17e siècle par Morin de Villefranche. Le médiateur ne dira rien de plus. A chacun de croire ce qu"il veut. Mais un moment angulaire isolé ne déclenche pas une alerte pneumonique de cette envergure. Certes l'effet d'ancrage du nom de Pluton roi des enfers et du méchant Saturne impressionne les crédules. Un temps. Puis cette impression s'estompe ensuite.
 
 
APPECA 26/01/2020
 
abonnez-vous pour recevoir directement dans votre boite aux lettres les prochains astroguides